Vous êtes ici

Patrimoine religieux

Les sept communes de notre territoire sont toutes différentes et sont le reflet de notre belle région de Sologne. Elles ont un point commun : elles possèdent toutes une église remarquable.

 

Eglise Saint-Pierre

Ardon

Brûlée en 1562, l'église connut plusieurs reconstructions. Le vaste choeur (1845) amputa une partie du cimetière qui occupait la place actuelle du village. Ce cimetière fut désaffecté au début de ce siècle.

L'église abrite notamment une châsse-reliquaire en bois polychrome, du XVIe siècle.

 

Eglise Saint-Michel

La Ferté Saint-Aubin

L'église, située à l'entrée nord de la ville, date des XI et XII e siècles. Elle ne comprenait alors qu'une petite nef à deux travées, terminées par une abside à cul de four.

Elle fut aggrandie d'abord au XVIIe sièlce (chapelle de la Vierge), puis au XIXe siècle(allongement de la nef).

Jusqu'au XIXe siècle, le quartier Sinat Michel était vraiment le coeur de la ville (mairie, poste, marchés ...)

 

Eglise Saint-Aubin

La Ferté Saint-Aubin

Située sur une dénivellation importante pour la région (25 m), à la sortie sud de la ville, cette église présente une remarquable tour du XIIe siècle. La situation, l'allure et la forme de cette tour peuvent faire penser à une originaire militaire : tour de guet ?

Elle fut aménagée aux XVe siècle et XVIe siècles (portail). La nef unique et la chapelle latérale seraient du XVIe siècle.

 

Eglise Saint-Martin

Ligny-Le-Ribault

Construite au XVe siècle, l'église fut brûlée pendant la guerre de cent ans et les guerres de religion. Ses fenêtres romanes furent remplacées par des gothiques, lors de sa dernière reconstruction.

L'une des deux cloches de bronze date de 1650. Outre les fonts baptismaux du XVIIIe siècle, on remarquera la mosaïque du choeur et les vitrau restaurés en 1982.

 

Eglise Saint-Blaise et Saint-Etienne

Marcilly-en-Villette

De la très ancienne église du XIIe siècle, ne subsiste aujourd'hui que le clocher à flèche polygonale recouverte d'ardoises. La nef centrale et les deux petites latérales ont été reconstruites en 1872.

L'autel en bois peint et doré est du XVIIe siècle. Sa façade est décorée d'une colombe du Saint Esprit, sur un soleil et des nuées. Sur la porte du tabernacle figure l'Arche d'Alliance.

Vierge à l'Enfant datant du XVIe siècle.

 

Eglise Notre Dame

Ménestreau-en-Villette

Le sanctuaire primitif du XIIIe siècle comprenait les deux travées droites du choeur actuel. Il fut aggrandi au XVe ou XVIe siècle, par l'adjonction d'une nef et d'un clocher.

Au XIXe siècle, l'édifice fut radicalement changé, par l'ajout d'une abside, une crypte, deux chapelles et une travée de nef.

De superbes fresques du XIIIe siècle ont été découvertes en 2013 : les anges musiciens. Peinture murales du chœur représentant 8 anges musiciens aux ailes déployées.

Très belle charpente du 16e siècle en châtaignier, dite en « carène de navire inversée ».

Ensemble unique d’art roman en Sologne. Ouverture sur demande. S’adresser à la mairie.

 

  Eglise Saint Jean-Baptiste

Sennely

Le choeur est vouté de pierres, les ogives sont en pierre d'Apremont, soutenues et arc-boutées par de forts piliers de grès. Deux chapelles latérales honorent la Vierge et Saint Fiacre. 

Le clocher de forme carrée, coiffe l'espace entre le choeur et la nef. La tête de Saint jean Baptiste repose sur l'autel.