Vous êtes ici

Lieux de commémoration

La résistance pendant la seconde guerre mondiale a aussi écrit une page d'histoire dans notre territoire de Sologne. Une nécropole à l'entrée nord de La Ferté Saint-Aubin, au lieu dit Bellefontaine, en témoigne.

Nécropole nationale Bellefontaine

LA FERTE SAINT-AUBIN

Le 10 juin 1944, un groupe d'étudiants parisiens, pour la plupart candidats au concours d'entrée aux grandes écoles d'ingénieurs, venu rejoindre le maquis de Sologne, fut dénoncé à la Gestapo d'Orléans. Ces 42 jeunes gens, tous âgés d'une vingtaine d'années, furent exécutés dans différentes clairières du canton.

Depuis, chaque année, le dimanche le plus proche du 10 juin, une commémoration a lieu à la Nécropole Nationale de Bellefontaine, érigée peu de temps après la libération . Pour souligner la jeunesse des victimes, une fleur est déposée sur chaque tombe par les élèves des écoles, à la lecture du nom des victimes par des représentants du conseil municipal des jeunes. Puis personnalités et annonymes se rendent en pélerinage sur différents lieux d'exécution: le Cerbois, sur la commune de Marcilly-en-Villette, le By à La Ferté Saint Aubin.

L'ouvrage « La Résistance dans le canton de La Ferté-Saint-Aubin 1940-1945 » écrit par des membres de l'ACSPF ( Association pour la Connaissance et la Sauvegarde du Patrimoine Fertésien), rapporte particulièrement bien cette page tragique de la résistance en Sologne.

En savoir plus..

Cimetière  Saint Michel

Rue Massena

La Ferté Saint-Aubin

Ce cimetière comporte une enclave militaire anglaise: "Commonwealth War Grave" (tombe de guerre du Commonwealth).